• Sé moun-lasa, yo asi latè parapòt a ki moun?

    http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRSFoADYgig-kBDT7jj1TQHj7XNDSO76jsLxGElvnY1G7eAb7AvOw

    napoléon, jules ferry,  hiltlè, mussolini, j.e.hoover, ronald reggan, g.w.bush, p.botha, mitterand, chirac, lè pèn, bardot, sarkozy, zemmour, thierry roland, charles villeneuve, finkielkraut, guéant, guerlin, berlusconi, hayot, despointes, damoiseau, boulogne, ku klux klan é tout dòt kalté rasis ki pé pa vwè on nèg, yo asi latè parapòt a ki moun? Yo la parapòt a NÈG!


    E wi, si nonm pa té parèt an Afwik, limanité pa té ké vwè jou!

    Alò nou nèg, nou pé palé gra, nou pa ka douwé yo!


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    KAMIT ary x
    Mardi 28 Février 2012 à 12:02

    L’Afrique est le berceau de l’humanité. C’est-à-dire que les Africains sont les géniteurs de tous les 7 milliards d’hommes et de femmes qui peuplent la planète terre. Sur le plan scientifique, ceci est prouvé notamment par l’ADN. La conséquence de ce lien entre l’Afrique et ses enfants éparpillés partout dans le monde est l’exportation de la pratique religieuse africaine sur toute la planète. C’est en effet la seule véritable religion universelle du monde qui n’a eu besoin d’aucun pasteur, d’aucun missionnaire, d’aucun imam pour être présente ici ou là. C’est la seule religion qui s’est rependue sur tous les continents sans un seul mot, sans une phrase de prosélytisme ou de propagande à la recherche de convertis, sans un mort, sans la moindre violence ? La religion africaine est dès lors la mère de toutes les religions, non seulement parce qu’elle est la plus ancienne, mais aussi et surtout parce que c’est celle qui résiste le mieux au temps, à l’espace et à la virulence des nouvelles religions qui ont tout fait pour l’effacer.


    Mais pourquoi les Africains eux-mêmes donnent-ils la fâcheuse impression d’avoir honte des croyances de leurs ancêtres ? 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :